HWPL demande le soutien des responsables des Nations Unies pour assurer une paix durable

0 7-06-2018 - saa 17:40, MUGISHA Van

Une centaine de représentants officiels des Nations Unies, du Canada, de l’Autriche, de la Colombie, de la République du Sénégal et de l’État du Qatar se sont réunis le 31 mai à New York pour discuter du programme de paix et de développement. Cette réunion a eu lieu, dans le cadre de la commémoration de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.

La réunion a été organisée comme un effort collectif des divers secteurs de la société mondiale comme les dirigeants des organisations sociales, des chefs religieux, des groupes de femmes, des jeunes et des médias.

Cette conférence visait à renforcer la coopération internationale pour assurer le dialogue interculturel en tant que fondement de l’exercice effectif des droits de l’homme universels, répondant à la nécessité de la mesure d’intégration de la diversité culturelle dans les cadres et les politiques de développement.

En partageant des expériences pour promouvoir la diversité culturelle et son potentiel, Francisco Alberto Gonzalez, Représentant permanent de la Mission permanente de la Colombie, a déclaré que son pays a traversé l’un des plus longs conflits armés de l’hémisphère.

Il a souligné que c’est dans cet objectif que la reconnaissance de opportunités et dialogues est nécessaire pour les pays très diversifiés, qui savent par expérience que le désarmement n’est pas suffisant pour créer la paix.

"Le dialogue interculturel est nécessaire pour apporter la paix et le développement. Les médias et les programmes d’éducation peuvent contribuer au développement du dialogue interculturel. Je voudrais également souligner le rôle des leaders religieux et politiques pour faire des influences positives et échanger tout ce qui est bon pour l’humanité ", a déclaré H.E. M. Jan Kickert, Représentant permanent de la Mission permanente de l’Autriche.

En tant qu’invité spécial, le président Man Hee Lee de HWPL, une ONG internationale pour la paix, a demandé la coopération et le soutien des responsables des Nations Unies pour assurer une paix durable grâce à la mise en œuvre du droit international pour la paix.

JPEG - 19.2 ko
le président Man Hee Lee de HWPL

Il a fait savoir que tous les dirigeants de chaque pays devraient signer l’accord pour le droit international pour parvenir à la paix s’ils aiment le pays et le peuple. Pour ce faire, l’Organisation des Nations Unies doit travailler ensemble pour accomplir la tâche de la paix avec son esprit de paix à sa création.

HWPL signifiant « culture céleste, paix mondiale, restauration de la lumière » a initié des projets dans 120 pays pour la résolution des conflits et la consolidation de la paix, incluant la promotion du droit international pour la paix, les dialogues interconfessionnels, l’autonomisation des jeunes et l’éducation à la paix.

HWPL a mené sa « campagne de paix législative » pour sensibiliser les étudiants et les citoyens de plus de 170 pays du monde entier à la paix.

Kumenyekanisha
Kumenyekanisha

Izindi nkuru wasoma

Kumenyekanisha

ANDIKA ICO WIYUMVIRA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'ICIYUMVIRO CAWE

Nta ciyumviro kirajako. Ba uwa mbere!  

Kumenyekanisha